AnatoScope met au point la personnalisation des masques de protection grâce au scan 3D

Spécialiste du double numérique 3D en dentaire et orthopédie, la start-up montpelliéraine AnatoScope s’est lancée dans la mise au point d’une solution de personnalisation des masques de protection fabriqués sur imprimantes 3D, en conjuguant modèles de référence et fichiers de scan 3D de visages. “Un masque de protection, c’est un peu une orthèse du visage”, note Frédérick Van Meer, cofondateur et directeur général d’AnatoScope.

Voir l’article complet sur usine-digitale.fr