L’IA française part à la chasse au coronavirus

L’Institut Pasteur expérimente le deep learning pour aiguiser le pronostic du Covid-19. Quant à la medtech Eden-Ash, elle planche sur un scanner thoracique intelligent pour détecter les personnes vectrices du virus. Premier pays touché par l’épidémie, la Chine a été l’un des tout premiers, aux côtés des États-Unis, à recourir à l’IA pour répondre à l’urgence scientifique. Avec plus de 30 études visant à développer des traitements contre le Covid-19 sur un total de 860 à travers le monde, la France est loin de faire pale figure dans cette guerre de position. Certaines structures de recherche françaises impliquées dans cette lutte font d’ailleurs elles-aussi appel à l’IA.

Voir l’article complet sur journaldunet.com